La différence entre l’Aïd al-Fitr et l’Aïd al-Adha

La différence entre l’Aïd al-Fitr et l’Aïd al-Adha

Le préfixe Aïd signifie « festival », selon les préceptes de l’islam. Ainsi, l’Aïd al-Fitr et l’Aïd al-Adha sont donc tous les deux des jours de fête. Il s’agit néanmoins de deux types de célébrations bien distinctes qui se passent à quelques mois d’intervalles. Cependant, les non-initiés ont tendance à confondre ces deux rendez-vous importants du monde musulman. Voici alors ce qu’il faut savoir à ce sujet afin de ne plus se tromper.

Tout sur l’Aïd al-Fitr

En termes de poids, l’Aïd al-Fitr est sans doute l’une des fêtes les plus sacrées pour les musulmans. En effet, elle revêt d’une importance particulière, et ce, pour de nombreuses raisons. Souvent, c’est le jour que l’on qualifie par l’unique mot Aïd, d’où la confusion qui peut subsister avec l’Aïd al-Adha.

Pour faire simple, il s’agit de la célébration qui marque la fin d’une longue période de prière et de jeûne, plus précisément le ramadan. D’ailleurs, il est possible de traduire littéralement l’Aïd al-Fitr en « fête de rupture du jeûne ». En fonction des années, la date est fixée à 29 ou 30 jours après le ramadan.

A lire aussi :  Interprétation des rêves en islam : quelle réaction adopter ?

Comme au début du mois de jeûne, il est nécessaire de commencer par aller à la prière, tôt le matin. Selon les communautés, il sera indispensable de respecter certaines coutumes. Par exemple, porter des vêtements neufs est essentiel. En outre, sur le chemin de la mosquée, le fidèle doit réciter le takbeer tout en mangeant une sucrerie. C’est souvent un jour férié, offrant l’occasion aux musulmans de se réunir avec leur proche et de festoyer autour d’un grand repas.

Tout sur l’Aïd al-Adha

L’Aïd al-Adha se traduit en français comme étant la fête du sacrifice. Ce nom en dit d’ailleurs déjà très long par rapport aux caractéristiques de cette célébration. Il faut tout d’abord savoir que cette dernière s’étend au moins sur quatre jours durant le dernier mois du calendrier musulman. Il est ici question de la fête musulmane ayant le plus de poids. En effet, beaucoup de personnes pensent à tort que l’Aïd al-Fitr est plus important.

A lire aussi :  Aïd al-Adha : le sacrifice du mouton est-il obligatoire ou sounnah ?

Son origine vient du désir des fidèles de l’Islam à rendre hommage à Ibrahim (Abraham pour les chrétiens), qui a accepté de sacrifier son fils unique pour démontrer sa foi en Dieu. Les récits coraniques racontent notamment la venue de l’ange Gabriel ou Jibril apportant un jeune mouton à substituer à l’enfant.

Ainsi, les familles musulmanes commémorent cet évènement en sacrifiant le même type de bête tous les ans. S’en suivent évidemment un festin et plusieurs jours de fête dans la joie et la bonne humeur avec tous ses proches.

Bref, la religion musulmane est riche en traditions et célébrations. Cependant, l’Aïd al-Fitr et l’Aïd al-Adha revêtent une importance particulière. Il est néanmoins essentiel de savoir faire la différence entre ces deux fêtes.

Avatar photo
Adem Rachidi

Passionné par le digital, j'ai fondé le site mosquee-arrahma.fr pour partager l'actualité récente autour du monde religieux islamique. Mon engagement dans ma communauté m'a conduit à créer cette ressource en ligne, qui vise à informer et à éduquer sur des sujets religieux et culturels importants pour les musulmans. Je suis fier de contribuer de cette manière à la compréhension et à la diffusion d'informations au sein de notre communauté.

Voir tous les articles