les ablutions humides ou les ablutions sèches

Comment réaliser les ablutions humides ou les ablutions sèches ?

Il est important pour les fidèles de l’Islam d’avoir un corps et un esprit purs avant de se lancer dans un rite ou une conversation avec Dieu. Pour cette raison, il est impératif de se nettoyer de ses péchés avant d’effectuer ses prières. C’est justement le principal but des ablutions pouvant être sèches ou humides. Il va alors falloir suivre des étapes précises pour que le geste soit validé par Allah.

Les différents types d’ablutions

Afin de savoir comment s’y prendre pour réaliser ses ablutions, il est tout d’abord nécessaire de connaître les trois principales possibilités qui s’offrent au fidèle.

En premier lieu, il y a l’ablution majeure dite Ghusl en langage islamique. Il s’agit de se laver des parties précises du corps avec de l’eau, surtout après certains actes pouvant nuire à la pureté du musulman. Il est impératif de s’y conformer après l’acte sexuel, la fin des règles ou au moment de la conversion d’un non-musulman par exemple.

A lire aussi :  Comprendre l'hygiène alimentaire dans l'Islam : focus sur at-tayyibât

En outre, l’Al woudou est une ablution humide, mais s’applique dans d’autres cas, notamment après avoir fait ses besoins ou avant de manger du chameau, etc.

Par ailleurs, pour les personnes qui ne peuvent pas toucher de l’eau, notamment en cas de problème de santé, de sécheresse ou de froid, c’est l’ablution sèche qui doit s’appliquer. On l’appelle aussi tayamum.

Les gestes d’ablution humide

Il est alors évident que le musulman doit effectuer des gestes précis au moment de réaliser une ablution. Les zones du corps qui ont été souillées doivent donc subir un lavage, avec de l’eau uniquement. Ainsi, les parties intimes peuvent notamment être concernées. De même, les mains ou encore la bouche doivent être lavées et rincées trois fois. Cela peut aller jusqu’aux narines et évidemment le visage entier. Il ne faut pas non plus oublier les oreilles, le bras, les cheveux et les pieds. Des formules précises sont alors à répéter et un ordre doit aussi être respecté pour être sûr d’obtenir la pureté désirée.

A lire aussi :  Aid el Fitr 2023 : Tout savoir sur la fin du jeûne et les festivités

Comment faire l’ablution sèche ?

Dans le cas où il n’est pas possible d’utiliser de l’eau, il existe déjà des gestes précis pour réaliser le tayamum ou ablution sèche. Il est tout d’abord nécessaire d’avoir de la terre propre, des pierres, du sable, etc. Après avoir récité les textes adéquats, les mains doivent être posées au sol et ensuite de les frotter au visage, puis entre elles. C’est une opération à répéter entièrement deux fois. Tous ces rituels se terminent par la douaa, un texte à réciter impérativement.

Les ablutions revêtent alors une grande importance. Il est essentiel de les accomplir dans les règles de l’art sous peine de se retrouver en disgrâce face au Dieu tout puissant. Dès que la moindre erreur est faite, il faut tout reprendre dès le début.

Avatar photo
Adem Rachidi

Passionné par le digital, j'ai fondé le site mosquee-arrahma.fr pour partager l'actualité récente autour du monde religieux islamique. Mon engagement dans ma communauté m'a conduit à créer cette ressource en ligne, qui vise à informer et à éduquer sur des sujets religieux et culturels importants pour les musulmans. Je suis fier de contribuer de cette manière à la compréhension et à la diffusion d'informations au sein de notre communauté.

Voir tous les articles