Aïd al-Adha le sacrifice du mouton est-il obligatoire ou sounnah

Aïd al-Adha : le sacrifice du mouton est-il obligatoire ou sounnah ?

Comme pour toute religion, des questions se posent concernant certaines obligations. C’est notamment le cas du sacrifice effectué par de nombreux musulmans au cours de l’Aïd al-Adha. En effet, plusieurs têtes de moutons sont abattues chaque année dans le cadre de cette célébration de premier ordre pour les fidèles de l’Islam. Cependant, cette pratique est encore aujourd’hui sujette à controverses. Des éclaircissements sont alors nécessaires à ce sujet.

Qu’est-ce que l’Aïd al-Adha ?

Aussi qualifié de « grande fête » par les musulmans, l’Aïd al-Adha est une célébration incontournable pour les fidèles de l’Islam. Clôturant le Hadj ou pèlerinage à La Mecque, c’est un moment clé dans l’année impliquant souvent l’application de rites et traditions en tout genre. Il faut savoir que c’est une fête qui a un poids encore plus fort que l’Aïd-el-Fitr marquant la rupture du jeûne.

L’Aïd al-Adha a comme premier but de commémorer la fois dont Abraham (Ibrahim) a fait preuve face à la demande de Dieu de sacrifier son fils. Le Coran ne précise pas de nom, mais les musulmans ont toujours considéré qu’il s’agissait d’Ismaël. Cependant, avant que le père n’assène le coup de couteau à son fils, un ange vint l’en empêcher et lui apporta un jeune bélier.

A lire aussi :  Premiers pas vers un voyage spirituel : Chercher la proximité d'Allah

Cet évènement sert ainsi la base des célébrations de l’Aïd al-Adha. Cet épisode du sacrifice est sûrement à l’origine de la tradition d’abattage massif d’animaux.

Faut-il alors faire ce fameux sacrifice ?

Plusieurs militants qui défendent la protection des animaux tentent de convaincre les fidèles musulmans que le sacrifice de moutons n’est absolument pas obligatoire. En effet, ils avancent comme argument que l’abattage d’animaux n’est pas dicté dans le Coran comme étant un devoir indéniable ou canonique. De plus, les textes religieux de l’Islam préconisent en plus qu’il est important de respecter la nature, incluant la flore et notamment la faune.

Cependant, plusieurs savants du monde musulman considèrent bien le sacrifice de bête durant l’Aïd al-Adha comme étant une réelle obligation. D’après eux, il est impératif de se soumettre à cette tradition même si les textes ne font mention d’aucune punition divine.

D’autres notables pensent, de leur côté, qu’il s’agit juste d’une sounnah. Cela implique alors que le sacrifice est simplement fortement recommandé. Il est vrai qu’offrir un mouton en cadeau à Allah est bien mentionné dans le Coran. Cependant, il n’est pas dit que cela doit impérativement se faire dans le cadre de l’Aïd al-Adha, entrainant ainsi des divergences à ce jour non encore résolues.

A lire aussi :  Un scientifique affirme que les enfants naissent croyants en Dieu

Le débat est donc encore loin d’être clos à ce sujet. Néanmoins, nombreux sont les musulmans qui font l’effort actuellement d’acheter et de sacrifier des animaux. La plupart du temps il s’agit de moutons, mais aussi de vache ou encore de chèvre. Encore faut-il avoir les moyens d’en acquérir.

Avatar photo
Adem Rachidi

Passionné par le digital, j'ai fondé le site mosquee-arrahma.fr pour partager l'actualité récente autour du monde religieux islamique. Mon engagement dans ma communauté m'a conduit à créer cette ressource en ligne, qui vise à informer et à éduquer sur des sujets religieux et culturels importants pour les musulmans. Je suis fier de contribuer de cette manière à la compréhension et à la diffusion d'informations au sein de notre communauté.

Voir tous les articles